Comparatif : semelles thermoformées vs 3D soustractives vs 3D additives

Ce comparatif est personnel et basé sur notre expérience en podologie et notre attrait face aux nouvelles technologies. Chaque podologue a bien sûr son propre avis en fonction de ses pratiques et de ses expériences. Ayant la chance de pouvoir réaliser des semelles à la fois thermoformées et assistées par ordinateur (CFAO/soustractif), nous avons fait le choix d’utiliser chaque technique en fonction de leurs intérêts et spécificités.

Chacune de ces techniques présente des avantages et inconvénients. Ainsi, grâce aux conseils de son podologue, le patient peut avoir le choix en fonction de son intérêt. Pour nous, l’intérêt du patient correspond au compromis entre l’efficacité de sa semelle (souvent corrélée à son épaisseur) et sa finesse. Le fait d’utiliser plusieurs technologies facilite ce compromis et le bon port des semelles. Rien ne vaut pour autant l’utilisation de chaussures adaptées afin que le podologue ait le moins de compromis à faire avec l’efficacité de la semelle.

Il est aussi préférable et parfois obligatoire d’avoir plusieurs paires de semelles selon leurs utilisations : des semelles de ville ne sont pas compatibles avec des semelles de running ou de trek par exemple.

Il ne s’agit donc pas ici de faire de la publicité concernant l’une ou l’autre des techniques mais de partager un avis subjectif issu de notre philosophie de travail et notre expérience en podologie depuis 1982.

Semelles thermoformées

Semelles 3D soustractives

Semelles impression 3D ( = additives)

Technicité

+++

++

++

Précision de la prise d'empreinte

(+++) La semelle correspond à la fois à la forme exacte du pied et à la PRESSION du pied en position corrigée. Inconvénient : l'opérateur est dépendant du podologue qui fait le moulage à un temps "t".

(+) Scan 3D en décharge : la prise d'empreinte correspond à la forme du pied sans la pression. Si le scan est réalisé en charge, l'étalement des tissus mous écrase une partie de la forme du pied, la rendant moins représentative.

(+) Scan 3D en décharge : la prise d'empreinte correspond à la forme du pied sans la pression. Si le scan est réalisé en charge, l'étalement des tissus mous écrase une partie de la forme du pied, la rendant moins représentative.

Précision et possibilités de correction

(++) L'opérateur est dépendant. Si la semelle est comblée par le dessous il n'y a quasiment aucune limite de correction, si ce n'est la place disponible dans la chaussure.

(+) La semelle étant réalisée par soustraction de matière, elle repose à plat, permet des torsions importantes et l'ajout de tout matériaux supplémentaires.

(-) La semelle est le reflet de la surface du pied et ne repose pas à plat. Ceci ne permet pas des torsions importantes et limite l'ajout de matériaux sans nuire aux propriétés mécaniques de la semelle.

Reproductibilité

(-) L'opérateur est dépendant du podologue qui fait le moulage à un temps "t" et donc à sa capacité de reproduction.

(+++) Possibilité de reproduire la même semelle au millimètre près et à l'infini. C'est l'atout principal de la CFAO.

(+++) Possibilité de reproduire la même semelle au millimètre près et à l'infini. C'est l'atout principal de la CFAO.

Épaisseurs des corrections

(-) La semelle étant plus formée, elle est plus représentative de la forme et de la pression du pied. Elle est donc plus précise mais plus épaisse.

(++) La semelle correspond uniquement à la forme du pied, ce qui la rend forcément plus fine mais moins précise.

(+++) Idem que pour les semelles 3D soustractives mais la semelle n'étant pas mise à plat (ce qui limite les possibilités de correction), elle est encore plus fine (matériaux mono-couche).

Poids / légèreté

(-) L'ajout de matériaux techniques suggère souvent une augmentation du poids de la semelle.

(+) Les blocs choisis sont de pures qualités EVA, garantissant légèreté et durabilité.

(++) Monobloc et surfacique donc moins de matière et plus légère.

Durabilité

(++)

(+++)

(+)

Choix des matériaux de correction

(++) Infini selon le choix et les possibilités du podologue.

(++) Multitude de choix de blocs.

(-) Matériel mono-couche.

Prix

Nous ne faisons pas de différence de prix pour ne pas influencer le choix du patient sur des critères autres que thérapeutiques ou liés a des habitudes de chaussage.

Nous ne faisons pas de différence de prix pour ne pas influencer le choix du patient sur des critères autres que thérapeutiques ou liés a des habitudes de chaussage.

Cette technique suggère à l'heure actuelle des intermédiaires industriels avec une technologie qui font monter le prix de cette solution.

Fermer le menu