Podologie du sport

Podologie du sport

Pourquoi un podologue du sport ?

La spécialisation de podologue du sport permet au praticien de connaitre les spécificités et les contraintes mécaniques de chaque famille de sports ainsi que les spécificités des chaussures.

Il peut ainsi traiter précisément les lésions mécaniques liées à la sollicitation excessive de certains muscles, ligaments ou articulations.

Chaque sport demande, en effet, des mouvements spécifiques et essentiels à sa bonne réalisation. Ces gestes sportifs constituent une porte d’entrée à d’éventuelles pathologies pour deux raisons :

  • Les répétitions trop importantes peuvent à elles seules, entraîner des pathologies : nous parlons alors de « technopathies sportives ».
  • Leurs amplitudes peuvent être plus fréquentes et devenir excessives si le patient présente déjà des dysfonctions mécaniques (pied hyper-pronateur, bascule pelvienne…).

Les podologues du cabinet Olagnier sont aussi formés aux préférences motrices.

LA PODOLOGIE du sport

Comment se déroule la consultation ?

La consultation chez un podologue du sport se distingue d’un examen clinique standard par le fait que celui-ci s’enrichit de tests cliniques spécifiques aux sports pratiqués (préférences motrices, test oculo-moteurs, préférence visuelle, type de foulée…). Les résultats d’analyses seront interprétés selon la spécificité du sport pratiqué par le patient.

En conclusion de cet examen, le podologue du sport pourra proposer au patient un traitement podologique adapté à la spécificité des chaussures.

Le podologue conseille aussi le patient sur des caractéristiques de chaussures propres à chaque sportif.

Podologie du sport
Semelles orthopédiques pour le sport

Les semelles orthopédiques sportives

Les semelles orthopédiques sportives répondent à des facteurs spécifiques :

  • Les gestes techniques associés au sport pratiqué (technopathie sportive)
  • La chaussure : elle est souvent spécifique à l’activité sportive en question (crampons, fine, montante, basse, axes et courbes, pronatrice supinatrice…). Le volume est également souvent restreint
  • Le terrain (pelouse, gymnase, terre battu, route)
  • Le patient (âge, poids, antécédents…)
  • Le motif de consultation
  • Les dysfonctions morpho-statiques (appelées aussi structurelles)
  • Leurs conséquences sur la cinétique du mouvement

Tous ces facteurs influeront sur la correction, les matériaux et l’amorti à apporter.

De plus, en optimisant le geste sportif, le podologue du sport contribue à la prévention des blessures et à l’amélioration du rendement du mouvement.

Fermer le menu